Émissions

NOUVEAUTÉ

Nomade des mers

De la France à l'Indonésie, le jeune ingénieur Corentin de Chatelperron vogue avec son équipage sur le catamaran Nomade des Mers à la reconquête de l'autonomie. Ensemble, ils font le tour du monde des low tech, pour trouver des solutions simples à des problèmes universels. 

À chaque épisode, une escale nous fait découvrir une réalité particulière à un pays, grâce à la problématique abordée : le dessalement de l'eau au Maroc, le recyclage électronique au Togo, se nourrir d’insecte en Thaïlande, etc. L'équipage y rencontre des inventeurs low tech qui cherchent à résoudre des problèmes universels liés à l’alimentation, l’énergie, l’eau et les matériaux.   

Production : Interscoop

Année de Production : 2016 à 2018

Durée : 26 min


Thématique abordée

Sciences
NOUVEAUTÉ

Dakar, Sénégal

Le Nomade des mers continue son périple à travers l’Atlantique et met le cap sur le sud. Après avoir longé les côtes du désert du Sahara et être passés au large de Saint-Louis-du-Sénégal, Corentin et son équipage font escale à Dakar.
 
Après 3 mois en mer et 4000 km parcourus, les poules sont devenues la mascotte de l’équipage. Elles font désormais partie de la famille.
Dans cet épisode, Corentin doit trouver le moyen de se fournir en électricité. Et low-tech, bien sûr! Bien que seulement 40% de la population sénégalaise y a accès, Abdulaye a peut-être la solution. Réparateur de télévision malien, passionné de bricolage, ingénieux, Abdulaye récolte tous les composants électriques qu’il peut trouver autour de lui. Grâce à eux, il apprendra à Corentin comment transformer le vent en électricité. 
PROCHAINES DIFFUSIONS :

Jeudi 26 avril 2018 à 19:00

Vendredi 27 avril 2018 à 23:00

Samedi 28 avril 2018 à 10:00

Dimanche 29 avril 2018 à 21:00

NOUVEAUTÉ

Toubacouta, Sénégal

Pour sa deuxième escale au Sénégal, le Nomade des mers s’enfonce dans la mangrove le long d’un bras de mer. Corentin et son équipage se rendent à Toubacouta, petit village où réside l’association Nebeday, qui produit du charbon vert.

Ce charbon fait à base de déchets agricoles est un moyen efficace pour lutter contre la déforestation. Accessible à tous, il permet aux femmes du village de s’organiser en coopérative pour produire ce charbon à faible coût et le commercialiser dans toute la région. Avec Jean Geopp, le fondateur de l’association, les Nomades participent à la fabrication du charbon vert et assistent les femmes à la récolte et à la pyrolyse (décomposition chimique par la chaleur) de la paille. Leur objectif : fabriquer un réchaud et du charbon vert pour pouvoir cuisiner de façon plus efficace et écologique sur le bateau.
PROCHAINES DIFFUSIONS :

Lundi 30 avril 2018 à 15:30

Lundi 30 avril 2018 à 21:30

Jeudi 03 mai 2018 à 19:00

Vendredi 04 mai 2018 à 23:00

Samedi 05 mai 2018 à 10:00

NOUVEAUTÉ

Île de Santiago, Cap-Vert

Pour faire progresser l’autonomie du bateau, Corentin cherche un système low tech pour faire pousser ses légumes. Un système facile à fabriquer, pas cher et qui consomme le moins d’eau possible. Le Cap-Vert est l’endroit tout indiqué pour trouver une telle technologie. Le manque d’eau a forcé les habitants de cet archipel isolé et sec à développer des techniques de culture hors-sol.

Rencontre avec l’ingénieur agronome Sergio Monteiro Roque, un pionnier de l’hydroponie au Cap-Vert.  
PROCHAINES DIFFUSIONS :

Lundi 07 mai 2018 à 15:30

Lundi 07 mai 2018 à 21:30

Jeudi 10 mai 2018 à 19:00

Vendredi 11 mai 2018 à 23:00

Samedi 12 mai 2018 à 10:00

NOUVEAUTÉ

Recife, Brésil

Trois semaines de mer ont été nécessaires au Nomade des mers pour atteindre la côte du Brésil. Trois semaines, sans voir la terre. Les poules sont en pleine forme et les plantes envahissent la cabine. Direction Recife, au nord du pays. 

Corentin, Pierre-Alain et Elaine sont fatigués de manger des œufs tous les jours; sans parler des vers et de la salade. C'est avec Roberto, professeur au Serta depuis plusieurs années, que Corentin et son équipage prennent possession de leur nouveau lieu de vie.

Ici, des low techs, il y en a plein le jardin! Des fours solaires, des pompes à eau, un séchoir pour les fruits et même un biodigesteur : une machine qui transforme la bouse de vache en gaz et en engrais! Un endroit génial pour faire le plein d’idées avant d’entamer la suite du voyage.
PROCHAINES DIFFUSIONS :

Lundi 14 mai 2018 à 15:30

Lundi 14 mai 2018 à 21:30

Jeudi 17 mai 2018 à 19:00

Vendredi 18 mai 2018 à 23:00

Samedi 19 mai 2018 à 10:00

NOUVEAUTÉ

Rio de Janeiro, Brésil

Après avoir longé les côtes brésiliennes, le Nomade des mers fait escale à Rio de Janeiro. Connue tant pour ses plages de rêve que pour ses favelas, Rio l’est un peu moins pour ce qui concerne ses déchets.
Comment se débarrasser des plastiques qui jonchent l’une des plus belles plages du monde? Les Brésiliens prennent leur destin en main et même l’école s’y est mise, en donnant des cours d’éducation environnementale aux nouvelles générations.
L'équipe rencontre le designer Bruno Temer. Il fait découvrir à Corentin sa machine à transformer le plastique en figurines pour les touristes. Une seconde vie originale pour ces éléments bien encombrants.
PROCHAINES DIFFUSIONS :

Lundi 21 mai 2018 à 15:30

Lundi 21 mai 2018 à 21:30

Jeudi 24 mai 2018 à 19:00

Vendredi 25 mai 2018 à 23:00

Samedi 26 mai 2018 à 10:00

NOUVEAUTÉ

Tuléar, Madagascar

La traversée qui a emmené le Nomade des mers au Brésil depuis le Cap-Vert, n’est finalement rien comparée à celle que Corentin et son équipage ont subie pour rejoindre Madagascar : des creux de 6 mètres, des vents de 50 nœuds ont réduit à néant le fragile écosystème du bateau.

C’est le cœur un peu lourd que l’équipage accoste au port de Tuléar, au sud-ouest de l’île.
Heureusement, grâce aux low techs, dont l’une des particularités est d’être simple à reconstruire, le bateau devrait pouvoir reprendre la mer rapidement.

En attendant, Madagascar s’ouvre à la jeune équipe fraîchement débarquée et leur livre l’une de ses richesses : la spiruline, une algue aux propriétés nutritives étonnantes. Sa culture permet de donner à des dizaines de milliers de personnes, chaque jour, les compléments alimentaires dont elles ont besoin. Une bonne façon de lutter contre les carences chez les enfants qui souffrent de malnutrition.
PROCHAINES DIFFUSIONS :

Lundi 28 mai 2018 à 15:30

Lundi 28 mai 2018 à 21:30

Jeudi 31 mai 2018 à 19:00

Vendredi 01 juin 2018 à 23:00

Samedi 02 juin 2018 à 10:00

NOUVEAUTÉ

Victoria, Seychelles

A peine parti de Madagascar, le Nomade des mers subit une nouvelle avarie. Dans une nuit noire sans lune, un coup de vent violent a brutalement cassé le mât du bateau. Heureusement, les Seychelles ne sont pas loin. Cap sur Victoria, la capitale.

Sans qu’ils le sachent, une autre déconvenue de taille attend Corentin et son équipage...
Loin d’être découragés, nos jeunes marins reprennent espoir et leur mémoire leur rappelle la raison pour laquelle ils sont là. Ils partent à la rencontre de ceux qui transforment les huiles usagées en biodiesel. Corentin prend toute la mesure de cette innovation, car c’est grâce au peu de diesel que contient le réservoir du bateau qu’il a pu rejoindre Victoria il y a seulement quelques heures.
PROCHAINES DIFFUSIONS :

Lundi 04 juin 2018 à 15:30

Lundi 04 juin 2018 à 21:30

Jeudi 07 juin 2018 à 19:00

Vendredi 08 juin 2018 à 23:00

Samedi 09 juin 2018 à 10:00

NOUVEAUTÉ

Chennai, Inde

Depuis les Seychelles, le Nomade des mers a passé plusieurs jours en mer pour rejoindre le golfe de Bengale.
Ses occupants font escale au sud de l’Inde, à Chennai. Également connu sous le nom de Madras, cet ancien comptoir colonial britannique a subi, il y a 15 ans, l'une des pires sécheresses de son histoire.

Amandine et Pierre-Alain sont venus de Concarneau pour rejoindre Corentin. Ensemble, ils partent à la  rencontre de celles et ceux qui ont décidé de consacrer leur vie à trouver les solutions pour un accès à une eau propre. Un programme plein d’espoir!
PROCHAINES DIFFUSIONS :

Lundi 11 juin 2018 à 15:30

Lundi 11 juin 2018 à 21:30

Jeudi 14 juin 2018 à 19:00

Vendredi 15 juin 2018 à 23:00

Samedi 16 juin 2018 à 10:00

NOUVEAUTÉ

Auroville, Inde

Pour la première fois, le Nomade des mers reste à quai, en Inde. À quelques kilomètres de là se trouve une ville expérimentale, sortie de terre par la volonté de Mira Alfassa, une française que tout le monde appelle ici « la mère ». Cette ville s’appelle Auroville.

« Construire une cité où les Hommes pourraient vivre en paix et en harmonie » dit-elle; 50 ans après sa construction, en 1968, Auroville compte aujourd’hui 2500 habitants qui vivent effectivement en harmonie. Ici, les low techs ont toujours été utilisées.

Le défi de Corentin : trouver une solution pour la cuisson des aliments. Dans la plupart de ses escales, le combustible traditionnel utilisé pour la cuisson devient rare. Il faut donc trouver une solution low tech qui ne produise pas de fumée toxique.
PROCHAINES DIFFUSIONS :

Lundi 18 juin 2018 à 15:30

Lundi 18 juin 2018 à 21:30

Jeudi 21 juin 2018 à 19:00

Vendredi 22 juin 2018 à 23:00

Samedi 23 juin 2018 à 10:00

NOUVEAUTÉ

Trincomalee, Sri Lanka

Johnny et Amandine ont rejoint Corentin.
Après plusieurs jours de navigation, ils approchent de Trincomalee, un petit port du Sri Lanka. Avec ses montagnes, ses plages paradisiaques et sa faune magnifique, le Sri Lanka se développe à une vitesse impressionnante. 
 
Le prix à payer de cette croissance est insoutenable : le Sri Lanka est l’un des cinq pays responsables de plus de la moitié des déchets de plastiques qui se retrouvent dans les océans.
Après avoir collecté quelques échantillons de ces plastiques abandonnés, Corentin et son équipe veulent tenter une expérience formidable : les transformer en essence. Rohan Edirisoorya de l’Université de Ruhuna va les y aider en mettant à contribution son invention qui pyrolyse le plastique.
PROCHAINES DIFFUSIONS :

Lundi 25 juin 2018 à 15:30

Lundi 25 juin 2018 à 21:30

Jeudi 28 juin 2018 à 19:00

Vendredi 29 juin 2018 à 23:00

Samedi 30 juin 2018 à 10:00

NOUVEAUTÉ

Phuket, Thaïlande

Après huit jours de navigation pour traverser le Golfe du Bengale, Corentin met le cap sur les îles du sud-ouest de la Thaïlande. Accompagné d’Olivier, un professeur de techno passionné de low techs, ils débarquent à Phuket.

En plus d’être une destination touristique très prisée, la Thaïlande est avant tout le premier producteur mondial d’insectes. D’après ce que l’on dit, ces petits animaux seraient la nourriture de demain. Grâce à Alex, spécialiste hors pair dans la production d’insectes, Corentin a peut-être trouvé le moyen de palier à son manque de protéines, car il commence à y prendre goût!
PROCHAINES DIFFUSIONS :

Lundi 02 juillet 2018 à 15:30

Lundi 02 juillet 2018 à 21:30

Jeudi 05 juillet 2018 à 19:00

Vendredi 06 juillet 2018 à 23:00

Samedi 07 juillet 2018 à 10:00

NOUVEAUTÉ

Phalang, Thaïlande

Après avoir appris à élever des insectes, Corentin et Olivier poursuivent leur recherche d'aliments faciles à produire à bord du Nomades des mers. Ils profitent de leur séjour en Thaïlande pour en savoir davantage sur la culture de champignons commestibles. Riches en protéines et en minéraux, peu gourmand en eau et nécessitant peu de surface de culture, les champignons jouent un rôle important dans l’équilibre de l’alimentation.

Tor et Ju font découvrir à Corentin leurs fermes à champignons dont le modèle économique permet à des centaines de personnes de se nourrir chaque jour.
PROCHAINES DIFFUSIONS :

Lundi 09 juillet 2018 à 15:30

Lundi 09 juillet 2018 à 21:30

Jeudi 12 juillet 2018 à 19:00

Vendredi 13 juillet 2018 à 23:00

Samedi 14 juillet 2018 à 10:00

NOUVEAUTÉ

Medan, Indonésie

Descriptif à venir
PROCHAINES DIFFUSIONS :

Lundi 16 juillet 2018 à 15:30

Lundi 16 juillet 2018 à 21:30

Jeudi 19 juillet 2018 à 19:00

Vendredi 20 juillet 2018 à 23:00

Samedi 21 juillet 2018 à 10:00

Agadir, Maroc

Pour sa première escale, le Nomade des mers accoste à Agadir, dans le Sud du Maroc. Corentin et son équipage composé de Pierre-Alain, d'Elaine et de 4 poules, ont décidé de s’arrêter ici pour répondre à un besoin essentiel : l’eau.

Base de toute autonomie, l’eau est nécessaire au quotidien pour leur propre consommation, celle des poules et des plantes de la serre. Ça tombe bien, le Maroc est devenu le royaume de la dessalaison. D’ici 2030, tout le réseau d’eau de la région d’Agadir sera approvisionné ainsi, grâce au travail de grandes usines qui séparent le sel de l’eau de mer pour la rendre potable. Une technique énergivore, coûteuse et plutôt high-tech.

Heureusement, des cerveaux malins se penchent depuis quelques années sur une technique pour permettre à chacun de réaliser son propre appareil de dessalement. C’est donc auprès de Medhi et Younès que notre équipe d’ingénieur se penche sur la première réalisation low-tech de l’expédition.
PROCHAINES DIFFUSIONS :

* Cet épisode n'est plus diffusé
au cours de cette période

Infolettre

Recevez chaque mois un aperçu de nos nouveautés