Émissions

Les publications universitaires, saison 6

Sous forme d’entrevues approfondies avec des auteurs et des chercheurs, Les publications universitaires présentent des essais, des biographies et des collectifs de haute voltige. Une série incontournable animée par Guillaume Lamy, qui permet de développer sa pensée sur divers sujets touchant la politique, la santé, la science, l'histoire et des enjeux sociaux.

Production : Productions Ebico

Année de Production : 2015

Durée : 30 min


Thématique abordée

Société

Écrire en marge de l’histoire

Malgré les qualités évidentes de notre littérature, comment expliquer le fait qu’aucun roman québécois n’ait marqué l’histoire de la littérature mondiale? Dans Le roman sans aventure (Boréal, 2015), Isabelle Daunais, explique en quoi la situation politique et historique du Québec permet de comprendre un tel phénomène. Maintenu en marge de l’histoire mondiale par son éloignement géographique et par son isolement politique, tous les facteurs qui auraient pu nourrir un imaginaire révolutionnaire et bouleversant pour l’aventure humaine ont été affaiblis dans notre conscience collective. La très grande majorité des romans en fait preuve en mettant en scène des histoires idylliques dans lesquels les personnages ne sont jamais réellement traversés par de grandes transformations. En somme, pour la professeure de littérature à l’Université McGill, le roman québécois traduit la condition québécoise : le Québec n’était pas au cœur des grands bouleversements de notre civilisation et ne l’est pas davantage aujourd’hui.

PROCHAINES DIFFUSIONS :

Mercredi 27 juillet 2016 à 23:30

Vendredi 29 juillet 2016 à 07:30

Samedi 30 juillet 2016 à 10:00

Mardi 27 septembre 2016 à 14:00

Mercredi 28 septembre 2016 à 08:30

Montréal au temps de la pègre

Avec sa tolérance pour la prostitution dans un red light bien connu, des débits de boissons légaux au temps de la prohibition américaine et des niches interlopes de jeux de hasard, il fut un temps où Montréal avait la réputation d’être la ville la plus ouverte de l’Amérique du Nord. Dans Nettoyer Montréal : les campagnes de moralité publique (Septentrion, 2014), l’historien Mathieu Lapointe explique comment Montréal s’est retrouvé à être le lieu par excellence du vice commercialisé sur le continent. Cette caractéristique unique offrait un contraste total avec la réputation de la province de Québec : la province la plus catholique en Amérique du Nord. C’est dans ce contexte que des groupes réformistes, hygiénistes et progressistes s’attaqueront au vice commercialisé dans la ville aux cent clochers. Un dénommé Pax Plante (1907-1976), fidèle allié de Jean Drapeau, sera aux commandes d’une entreprise de démantèlement d’un système de corruption policière et politique au courant des années 1940-50. L’homme fit si bien son travail qu’il terminera ses jours au Mexique pour avoir la vie sauve.

PROCHAINES DIFFUSIONS :

Lundi 01 août 2016 à 16:30

Mardi 02 août 2016 à 00:30

Mercredi 03 août 2016 à 23:30

Vendredi 05 août 2016 à 07:30

Samedi 06 août 2016 à 10:00

Famine irlandaise, une tragédie au milieu du XIXe siècle

Spécialiste de l’histoire des îles britanniques, Laurent Colantonio a étudié avec La grande famine en Irlande (Presses universitaires de France, 2014) une tragédie proportionnellement plus dévastatrice que la Première Guerre mondiale. Entre 1847 et 1853, plus d’un million d’Irlandais périront des suites de l’une des plus grandes famines de l’humanité. Le professeur d’histoire à l’UQAM ajoute qu’en plus d’avoir généré la mort d’un huitième des Irlandais, la maladie de la pomme de terre a accéléré l’extinction de la langue gaélique, car ses locuteurs étaient à la fois les plus pauvres et composaient une proportion importante des deux millions d’habitants qui s’exileront outre-mer pour éviter de mourir de faim.

PROCHAINES DIFFUSIONS :

Lundi 08 août 2016 à 16:30

Mardi 09 août 2016 à 00:30

Mercredi 10 août 2016 à 23:30

Vendredi 12 août 2016 à 07:30

Samedi 13 août 2016 à 10:00

Ethnohistoire des peuples autochtones

Pour Rolland Viau, comprendre une autre culture est une délivrance. Dans un essai alliant l’histoire et l’anthropologie, le chargé de cours à l’Université de Montréal, creuse certains mystères de l’histoire amérindienne comme la disparition inexpliquée du peuple iroquoien qui peuplait la vallée du Saint-Laurent jusqu’aux premiers voyages de Cartier et Roberval. Pour Rolland Viau, les sources non écrites (traditions orales, l’archéologie et l’histoire naturelle) ne doivent pas être ignorées, car elles permettent de faire des croisements inédits qui peuvent faire évoluer les interprétations historiques. C’est ce à quoi il s’est adonné dans le livre Amérindia : essai d’ethnohistoire autochtone publié aux Presses de l’Université de Montréal.

PROCHAINES DIFFUSIONS :

Lundi 15 août 2016 à 16:30

Mardi 16 août 2016 à 00:30

Mercredi 17 août 2016 à 23:30

Vendredi 19 août 2016 à 07:30

Samedi 20 août 2016 à 10:00

Deux siècles de médecine au Québec

La médecine au Québec n’a pas toujours été celle que l’on connaît. Il fut un temps où les médecins ne régnaient pas bien au-dessus des autres professions de soins. Au début du XIXe, alors que rien de la bactériologie, des vaccins et éventuellement des antibiotiques n’était connu. Cela donnait lieu a dès traitements qui seraient désormais jugés criminels à notre époque. Dans Histoire de la médecine au Québec (éditions Septentrion), Robert Gagnon, professeur d’histoire des sciences à l’UQAM, relate l’évolution du mariage entre la médecine et la science de 1800 à 2000. Une chose est claire, comme en Europe, les ancêtres des Québécois ont eu à subir une médecine, qui même dans la première moitié du XIXe siècle, n’était pas entièrement sortie du Moyen-âge. 

PROCHAINES DIFFUSIONS :

Lundi 22 août 2016 à 16:30

Mardi 23 août 2016 à 00:30

Mercredi 24 août 2016 à 23:30

Vendredi 26 août 2016 à 07:30

Samedi 27 août 2016 à 10:00

L'Inde aujourd'hui

L’Inde sera toujours bien plus qu’un pays. En elle couve une civilisation plusieurs fois millénaire qu’aucun empire n’a su contrôler durablement. Mathieu Boisvert a visité l’Inde et y a vécu plus d’une cinquantaine de fois. Selon lui, à la fois considéré comme territoire violent, misogyne et insalubre que comme havre de paix spirituel, le sous-continent indien demeure, depuis la nuit des temps, une sorte de trou noir dans lequel toutes les peurs et les fantasmes du monde occidental s’emmêlent. En codirigeant L'Inde et ses avatars aux Presses de l’Université de Montréal, le professeur en science des religions, explore ces nombreuses représentations mythiques et fait le point sur l’évolution de la plus grande démocratie du monde.

PROCHAINES DIFFUSIONS :

Lundi 29 août 2016 à 16:30

Mardi 30 août 2016 à 00:30

Mercredi 31 août 2016 à 23:30

Vendredi 02 septembre 2016 à 07:30

Samedi 03 septembre 2016 à 10:00

Infolettre

Recevez chaque mois un aperçu de nos nouveautés