Vidéos

Vivre plus vieux ou mieux vivre vieux : pourquoi pas les deux!

Série : Les Belles Soirées de l'Université de Montréal


De nos jours, on meurt vieux, et tout décès survenu avant 75 ans est considéré comme prématuré. Les personnes âgées vont mourir à des âges de plus en plus avancés; certains parlent même de leur immortalité, souvent au détriment de leur qualité de vie. Pourtant, un objectif sociétal pourrait être de mourir en santé : comment faire? Nos conférenciers dévoileront des trucs et des astuces, tant sur le plan personnel que sociétal et basés sur des données probantes, pour augmenter l'espérance de vie en bonne santé.

Jacques Légaré, docteur en démographie de l'Université Paris-Sorbonne, est professeur émérite de démographie à l'Université de Montréal et cochercheur au Program for Research on Social and Economic Dimensions of an Aging Population (SEDAP), à McMaster University. Élu en 1976 à la Société royale du Canada, il est depuis 2008 membre du Comité national d'éthique sur le vieillissement.

Cara Tannenbaum, gériatre, chercheuse, titulaire de la Chaire Michel-Saucier en santé et vieillissement de l'Université de Montréal, est la lauréate en 2013 du prix Betty Havens sur le Transfert des connaissances en vieillissement des Instituts de recherche en santé du Canada. Elle mène actuellement une étude internationale au Canada, en France et en Grande-Bretagne sur les moyens par lesquels l'espérance de vie en bonne santé pourrait être augmentée d'au moins deux ans d'ici 2020.

Production : Université de Montréal

Année de Production : 2012-2014

Durée : 60 min


Thématique abordée

Société
Infolettre

Recevez chaque mois un aperçu de nos nouveautés